Burn-Out - 10 signes

Burn-out : Dix questions à se poser

Temps estimé de lecture : 11 min

Nous allons découvrir ici certaines raisons qui peuvent indiquer quand un employé ou vous-même, êtes proche en déjà en burn-out. Chose qu’il faut prévenir plutôt que guérir au plus rapidement, que ce soit pour l’employé qui peut avoir des séquelles dans le temps, mais aussi pour votre entreprise qui peut avoir des problèmes avec certains clients et travaux en cours.

Le Burn-Out est peut-être la maladie du siècle, même si ce n’est pas vraiment une maladie, mais une fatigue physique, émotionnelle, mentale et du travail que la personne peut avoir.

Voici donc 10 questions, pour avoir une idée si vous avez des signes de burn-out ou des risques d’en avoir un dans les jours, mois ou années qui viennent.

  • Votre travail est-il votre principale préoccupation ?
  • Vous entendez-vous bien avec vos collègues et clients ?
  • Êtes-vous facilement irritable et avez des accès à des colères ?
  • Changez-vous régulièrement de poste (type de travail) ?
  • Avez-vous un comportement à risque ? (accidentogène)
  • Avez-vous des troubles de l’attention, concentration, mémoire ?
  • Laissez-vous de plus en plus souvent du travail de côté ?
  • Pensez-vous avoir des horaires à rallonge ? (journées de 12h, etc.)
  • Êtes-vous fatigué aussi pendant les vacances au réveil le matin ?
  • Ressentez-vous un épuisement émotionnel (travail/extérieur) ?

Si vous accumulez plusieurs symptômes, vous pouvez en parler avec votre directeur ou le gérant de votre entreprise, afin de pouvoir prévenir un burn-out et éviter celui-ci. Vous pouvez aussi demander des conseils à votre médecin pour savoir comment mieux gérer certains éléments de cette maladie.

Pour information : Le burn-out n’est pas à prendre à la légère, quand celui-ci arrive, il peut être de quelques semaines si c’est remarqué très rapidement. Si les signes sont plus importants et l’état du salarié avancé, cela peut durer plusieurs mois (6 mois, 1 an…), tout dépend d’où en est la maladie.

Effets négatifs pour le salarié : Il va mal se sentir, vous pouvez remarquer les symptômes indiqués en haut. Il aura des difficultés pour remonter la pente et cela pourra durer des mois avant qu’il se sente bien. Assez souvent le salarié ne va pas travailler de la même manière à son retour du Burn-out et qu’il ne lui en arrive pas un autre dans le temps.

Effets négatifs pour l’entreprise : Perte du salarié plusieurs semaines à plusieurs mois. Ce qui veut dire que si celui-ci est sur un projet, que votre entreprise est juste en salariés ou a besoin des compétences de cette personne, l’entreprise dans certains cas, peut même être en péril. Que ce soit une petite entreprise ou une grande entreprise, suivant le poste stratégique de la personne.

Burn-out : Dix questions à se poser
5 (100%) 4 votes